Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous sentir bloqué(e) dans votre thèse ?

De douter de vos capacités, de l'utilité de votre travail, de son sens même?

Ne prenez pas le risque de vous embourber dans cette phase de doutes.

Un exercice simple peut vous remettre sur les rails :

l'exercice de la motivation profonde.

 

Accès immédiat, gratuit, sécurisé

Je suis Emilie Doré, docteure en sciences sociales, je forme et j'accompagne les doctorants en Lettres et SHS. Mon objectif : vous donner les moyens d'aller au bout de cette formidable épreuve initiatique qu'est l'écriture d'une thèse.


Pourquoi faites-vous une thèse ?

Si vous êtes en phase de rédaction, par exemple, après des mois et des mois de recherche, l'enthousiasme des débuts peut vous paraître lointain, perdu au milieu des contraintes matérielles, des difficultés de méthode, de la peur du jugement par vos pairs. Vous ne savez plus à quoi ça rime, autant de sacrifices pour si peu de résultats.

J'ai créé l'exercice de la motivation profonde parce que j'ai observé ces difficultés parmi les doctorants que je suis, notamment au Club Rédaction.

Je l'explique dans une courte vidéo que vous pouvez voir immédiatement et recevoir dans votre boîte mail en vous inscrivant ci-dessus (c'est gratuit et sécurisé - pas de spam).

 

Cet exercice ne prend pas beaucoup de temps... pour des résultats vraiment intéressants qui peuvent mettre fin à un cycle infernal de doutes et de procrastination.

 

"Je voulais vous dire que j'ai fait l'exercice de la motivation et que ça m'a beaucoup aidée. Pendant un mois et demi, je voulais tout arrêter, je ne trouvais plus le sens de mon travail. Cet exercice ça m'a raccrochée à mon travail, et je me suis dit enfin, oui, je le fais pour ces raisons-là et pas pour de mauvaises raisons, ça m'a vraiment apaisée dans ma démarche. Au début j'ai eu du mal à entrer dedans, parce que c'est quand même compliqué de redéfinir sa motivation, mais je me suis rendu compte que je m'étais éloignée, avec le stress et plein de choses, de l'essentiel. Après j'ai réalisé que je ne faisais pas cette thèse pour les autres, pour ma directrice, mais pour moi, j'ai vraiment des motivations personnelles et ça m'a redonné la foi, de me dire que mon travail a un intérêt et que je ne perds pas mon temps." A., doctorante en Lettres.




 

 

 

© Copyright 2017  Emilie Doré  emiliedore@reussirsathese.com